Art Thérapie


Art et thérapie, art-thérapie c'est l'alliance d'une pratique artistique qui va soutenir un processus de transformation.

Le postulat de base étant que c'est à travers la production de créations, quels soient peintes, érites, dansées, chantées... qu'un processus de transformation va se produire. Des surprises de conscience vont pouvoir émerger, le corps et le psychisme vont être mis en mouvements.

 

Une phrase de J.P.Klein : Directeur de l'INECAT

« L’art-thérapie inscrit l’expression dans un processus qui fait évoluer la forme créée. L’expression soulage mais la création -et la création seule- transforme. »

 

La danse thérapie , qui nous intéresse plus particulièrement ici, nous amène à explorer notre rapport à l’espace, à découvrir nos différents points d’appui, à sentir l’énergie maintenue entre deux mouvements, à jouer entre équilibre et déséquilibre et à regarder notre relation à l’autre et au monde. Et que vient nous dire notre corps ? Notre ventre, nos jambes, nos mains, notre tête, notre cage thoracique de notre relation à nous-même et au monde ? Mettre son corps en mouvement fait partie intégrante du processus , il est la clef de voûte de la transformation.

Le travail corporel et énergétique qui en découle, remue nos schémas, nos conditionnements et donne l’opportunité de dénouer « certains nœuds ».

C’est ensuite un éclairage immédiat qui jaillit et qui donne sens sur nos habitudes de fonctionnement impulsant une nouvelle dynamique des forces de vie. La danse-thérapie sous son aspect ludique, c’est également faire plus ample connaissance avec son corps, l’assouplir, le regarder sous un autre angle et l’animer avec respect.

 

Le danseur et chorégraphe Merce Cunningham nous dit: « La danse est une explosion de mouvements qui suscitent quelque chose de très organique, ressemblant au fourmillement intense de particules observées au microscope ou au parcours muet des constellations. »

 

« L’image du corps est à chaque moment mémoire inconsciente de tout le vécu relationnel, et en même temps, elle est actuelle, vivante, en situation dynamique, à la fois narcissique et inter-relationnelle : camouflage ou actualisation dans la relation ici et maintenant, par toute expression langagière, dessin, modelage, invention musicale, plastique, comme aussi mimique et gestes. »

* *Livre « L’image inconsciente du corps » de Fr. DOLTO 

 

 En y associant les contes, nous allons visiter aussi bien la mythologie de notre propre corps que la symbolique et la métaphore véhiculées dans les contes.

"Le conte cache des vérités essentielles, exorcise des peurs et des angoisses et aide à atteindre: "son conte de vie". J.P Klein : Entrer dans cette matrice symbolique qu’est le conte, explorer les différents personnages du conte envisagés comme des facettes de soi-même ; c’est se rencontrer et être en relation avec l’autre et ce, à travers le jeu.

Le fait de « se laisser jouer » en incarnant les personnages du conte, de laisser son corps s’exprimer librement conduit vers des moments où l’on se surprend soi-même. Et c’est cet étonnement qui tout à coup fait sens dans ce qui est vécu dans l’instant en relation avec le vécu du quotidien.

Dans ce jeu dansé, c’est l’alliance entre le monde imaginaire et le souffle de la danse qui conduit vers le processus de création et de transformation.

Comme le souligne D.W.Winnicott dans son livre * « Jeu et réalité » *: « C’est en jouant, et peut-être seulement quand il joue, que l’enfant ou l’adulte est libre de se montrer créatif. »