Femme sauvage

" Elle est tellement libre qu’elle marche, court, danse pieds nus dans sa tête."

"Ce qui n'a jamais été écrit est féminin"

Ecrire sur le féminin à partir de cette phrase extraite du livre de Carole Martinez " Le coeur cousu" me paraît être une bonne introduction à ce sujet. Le mystère féminin prend en effet ici toute sa mesure et sa puissance. Par où commencer pour aborder ce thème du féminin ? Et s'il fallait commencer par ce que n'est pas le féminin? Me vient d'emblée le FAIRE, l'incessante mise en action au détriment de se poser, se reposer dans l'ETRE. L'ETRE n'est pas féminin en soi, c'est l'essence divine de chaque être humain; mais il me semble que pour le vivre, l'affirmer et en jouir dans toute sa plénitude; cela fait appel à des valeurs plus en lien avec le féminin. A savoir : l'écoute de soi, de ses rythmes, l'accueil de ce que la Vie nous propose... Nous n'avons jamais autant entendu parler du féminin qu'à notre époque, il cherche sa place, il se dévoile, il cherche à se définir. Une rencontre avec le livre "Femmes qui courent avec les loups" de C.P.Estés m'a, comme beaucoup d'autres femmes, questionné véritablement sur ce qu'est le féminin qu'elle nomme, elle, : "La Femme Sauvage". Le mot sauvage est entendu ici dans son sens originel qui est "vivre une vie naturelle". Qu'est-ce que vivre une vie naturelle? C'est être en prise directe avec la réalité du moment, dans la conscience de ce qui est et non se maintenir dans un état de rêverie stérile ou d'illusion au détriment de sa propre créativité. Etre créative, c'est goûter à cette énergie de vie qui nous traverse. La nature instinctive demande d'être dans ses tripes et non dans sa tête. Sauvage s'entend dans le sens d'être un humain libre de ses conditionnements parentaux, de ses croyances, de ses limitations, des schémas qui empêchent d'être véritablement soi-même. C'est également abandonner son état de victime et c'est baîllonner son juge intérieur. Ce n'est pas une question d'être rebelle, c'est s'affirmer dans sa singularité, s'inventer soi-même, suivre son intuition, écouter l'appel de son âme et accueillir le mystère de la vie. S'inventer soi-même, ne pas rentrer dans un formatage, c'est grisant et c'est être 100% vivante. La femme sauvage met l'intention dans sa vie à voir, regarder son ombre pour y inscrire de plus en plus de lumière. La femme sauvage a contact avec son enfant intérieur et elle part explorer le monde sans peur, libre du passé et de l'avenir, en lien authentique avec les autres; juste présente dans la joie d'Etre et dans l'Amour