Le mythe de Déméter & de Perséphone. Cercle de femmes. Jeudi 23 mai 2019. 19h30 à 22h.

Déméter est la déesse des moissons, de la fertilité, de la fécondité,

de la régénération & c’est la mère nourricière.

Perséphone est sa fille que le dieu Hadès a enlevée dans le monde souterrain et qui symbolise l’inscription dans les cycles de la vie : hiver/été, descente/remontée, ombre/lumière, mort/renaissance.

Que vient nous dire et nous enseigner ce mythe ?

Le mythe de Déméter et de Perséphone dépasse le fait d’être une mère au sens bibliographique du terme, il symbolise le fait de prendre soin des autres, de porter attention au plus petit, aux animaux et à plus vulnérable que soi.

En un mot la générosité au sens large.

Si l’archétype de Déméter est dominant en soi, l’ombre de Déméter peut se manifester par un caractère dominant et possessif de la mère refusant de se détacher de ses enfants et refusant tout changement qui pourrait porter ombrage à son pouvoir.

Avoir cet archétype dominant en soi nous invite à apprendre à sentir nos limites et à dire non pour ne pas se laisser « dévorer » par les autres.

Si l’archétype de Perséphone est dominant en soi, l’ombre peut conduire à être une femme évanescente, plongée dans ses rêveries, fragile et qui délègue son pouvoir, trop souvent, à l’autre et à l’homme en particulier.

Et ce n’est que si nous acceptons et nous nous autorisons à descendre dans nos profondeurs que l’on pourra contacter notre force d’âme et être connectée au monde de la réalité et de l’inconscient mystique dans toute sa lumière.

En résumé, Déméter aura à voir la vie de façon moins sérieuse qu’elle ne l’imagine, à poser ses limites et à sortir du devoir pour entrer dans la danse de la vie avec plus de légèreté.

Et Perséphone aura à asseoir sa sécurité intérieure, contacter sa capacité à « s’automaterner » pour mettre au monde son trésor d’être la femme médiale qui se tient entre le monde de la réalité consensuelle et celui de l’inconscient mystique et fait le lien entre les deux comme le souligne Clarissa Pinkola Estés.

Et ainsi s’inscrire dans le mouvement des cycles de la vie : vie/mort/renaissance, ombre & lumière car elle en connaît les étapes.

Ce sont toutes ces facettes que nous tenterons d'explorer avec l'aide de la danse libre, du dessin et d’autres propositions créatives & joyeuses ! Et nous clôturerons l'année scolaire le jeudi 04 juillet avec APHRODITE.

Lieu :

Salle IRIS, au 10 rue Bagnolet 75020 Paris

Métro : Alexandre Dumas

Code : 15B38

Cour à droite.

Tarif : 22 € un atelier. Un cycle de 3 ateliers : 55€

Merci de confirmer votre venue par mail

ou au 06.13.63.46.16

Isabelle Gueudré

Avec joie de vous retrouver ou de vous rencontrer !

Ateliers
Nouvelles activités